Guilde jeu de rôle dans le monde de Tyrie.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Livre premier] Des débuts tumulteux

Aller en bas 
AuteurMessage
Phineas
Noir-Renard
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: [Livre premier] Des débuts tumulteux   Mer 7 Déc - 4:00

Chapitre I: Diversion

Le vaste campement de pirates s'étendait devant eux. Phineas, Ulriel et Sian se tenaient cachés derrière un énorme rocher. Les vagues grondaient et claquaient si violemment contre les falaises du campement pirate qu'ils les percevaient même à cette distance.
L'humidité dans l'air alourdissait leur respiration. Le seul qui semblait ne pas s'en soucier était Ulriel. D'ailleurs c'était plutôt le contraire. Avec un ricanement malicieux il s'esclaffa:

- Une violente tempête s’abattra ce soir sur la tête de ces pirates!

Il fit sortir un minuscule éclair du bout de ces doigts qui semblait s'amplifier rapidement grâce à l'air humide.

- Suffit le nain ! lança sèchement Sian . Nous allons nous faire repérer avec vos bêtises !
- Où tu vois un nain, bookah? répliqua Ulriel furieux. - je suis Un azura, UN AZURA !

Phineas pouffa de rire avant de se reprendre.

- Restons concentrés. Sian , vos mercenaires sont à leurs positions?
- Il semblerait. On donne le signal?
- Quel signal? C'était pas eux le signal?
- Mais il faut bien qu'ils sachent quand attaquer?
- Et bien, donnez-leur le signal!
- Moi? C'était votre plan pourtant, je vous ai vu leur expliquer votre plan plusieurs fois. C'est vous qui avez décidé du signal... J'espère...
- A quel moment j'ai décidé d'un signal? Ce sont vos hommes!


Le ton montait et les deux commencèrent à se disputer concernant leur plan plutôt improvisé. Mais un flash de lumière aveuglant accompagné d'un bruit d'explosion assourdissant les interrompit.

- Le voilà votre signal, hahaha!


Ulriel était monté sur la roche qui leur servait d'abri et avait encore les mains chargés d'électricité. Il venait de lancer un puissant sort de tonnerre. Celui-ci s'amplifia par lui même avec l'humidité tout en avançant au dessus du campement. Des foudres commencèrent à tomber sur les tentes qui s'enflammaient sur le coup. Mais ce n'était pas tout. Des cris de guerre féroces se firent entendre venant du côté opposé à leur position. On vit dévaler du haut de la colline une quinzaine de mercenaires armés jusqu'au dents, brandissant haches et épées. Le signal était lancé ainsi que l'attaque. Phineas n'hésita pas. Habitué à la “spontanéité” de son compagnon, il sorti sa rapière et son pistolet et couru en direction du campement, suivi d'Ulriel.

- Mais c'est quoi ce plan? C'est quoi ces inconscients...?


Elle se tapa le front avec sa main. Elle ramassa aussi vite que possible son bouclier et son épée, enfila son casque tout en courant derrière les deux associés.

Phineas était habitué à passer inaperçu. Il courait d'un endroit à l'autre du campement, en évitant de se faire repérer par les pirates qui eux couraient vers l'attaque des mercenaires ou vers les tentes enflammées pour y jeter des sceaux d'eaux. Habile comme un renard, il désarma un premier pirate qui les avait repérés, et lorsque celui-ci s'apprêtait à crier à l'aide il se mit gargariser de l'eau, et de l'écume lui sortit de la bouche. Il s’évanouit et tomba à terre.

- De rien Phin! lança fièrement l'azura.

Mais il ne s’arrêtèrent pas. Inlassablement ils continuèrent leur course. Ils furent rapidement rattrapés par Sian qui élimina rapidement deux attaquants au passage.

- Bande d'inconscients! Il faut réfléchir deux secondes avant de se lancer tête baissée dans la gueule du loup.
- Nous n'avons pas le temps de réfléchir, les mercenaires ne vont pas tenir longtemps!
- Je ne parlais pas de maintenant et... grr et puis tant pis! Allons-y!

Ils continuèrent à se frayer un passage à travers le campement. Lorsqu'ils étaient presque arrivés au bord de la falaise, Sian aperçut une petite construction en bois. C'était la coque découpée d'une caravelle, dressée à la verticale et qui servait d'habitation. Sûrement celle du capitaine de la bande.

- Attendez! Ce que je cherche est probablement ici. Gardez un œil ouvert je rentre!

Phineas n'eut même pas le temps de répondre que Sian disparut à l'intérieur de l'habitation.

- Coprolithe de Dolyak!!! Cette bookah va nous attirer des ennuis!

Phineas lança un regard rapide vers l'autre côté du campement pour voir comment se déroulait le combat. Les Pirates étaient bien plus entrainés que les mercenaires, ils avaient largement le dessus.

- Abandonnons la ici, elle ne nous sert à rien!
- Non, un marché est un marché! Il faut l'attendre.
- Alors prépare toi à te battre, stupide bookah!
rétorqua Ulriel en montrant un ennemi énorme qui venait de surgir d'une tente devant eux.
- Ton langage gamin! se moqua Phineas tout en se préparant à faire feu.

Le pirate était plus grand que les autres, c'était un norn. Aux jambes il portait une épaisse armure mêlant plaques et fourrures. Son torse, quasiment découvert, avec juste une plaque métallique ronde tenue par quatre bandes de cuir, était complètement tatouée.

- Attention Ulriel, c'est un Norn ayant passé le rite! Il peut se transformer à tout moment.
- Hmm, intéressant, peut-être que si nous avions plus de temps je...

Phineas entendit à peine la réponse de son compagnon que le norn se lançait déjà vers celui-ci, une grosse masse levée vers les airs, prête à être écrasée sur la minuscule créature. Il fit feu sur lui mais c'était trop tard, la masse heurta brutalement sa cible. Mais Ulriel n'était pas n'importe qui. Il avait eu juste le temps de changer son affinité élémentaire en terre et faire sortir un mur de boue et sable durci pour bloquer l'attaque. La masse passa à travers, certes beaucoup moins violemment mais cela suffit pour envoyer valser l'azura. Phineas ne supportait pas de voir son ami se faire malmener et couru vers le norn tout en faisant feu constamment avec sont pistolet. Le norn, sous la pluie de balles incessantes dut reculer et ne put pas attaquer mais à peine Phineas fut à portée, il essaya de l'attraper. Cependant l'agilité de Phineas lui permit d’esquiver gracieusement les coups du norn. Il les évitait un à un et frappait à chaque fois rapidement avec sa rapière. Le norn était tellement endurcit que cela ne semblait pas le heurter, mais plutôt l'énerver. Il poussa un cri terrifiant et réussi à repousser Phineas au loin avec un coup de revers avec son bras. Ses yeux s'enflammèrent, sa peau se tendait jusqu'à l'extrême et commença à laisser apparaître des poils, puis une fourrure. Contre toute attente, il ne prit pas la forme d'un totem d'ours... Il prit la forme d'un léopard des neiges.

- Oh oh... Pas bon...

Ce norn avait tout maintenant, la force et la rapidité. Phineas dut encaisser un coup après l'autre. Ulriel revint à la charge et essaya au mieux qu'il pouvait de le ralentir avec sa magie terrestre, mais l'ennemi était puissant, très puissant. Deux énormes bras de terres sortirent du sol et s’agrippèrent autour du norn. Il dut se débattre pour se libérer ce qui donna le temps à Phineas de s'échapper, Ulriel derrière lui. C'est là qu'ils virent Sian qui venait de sortir de la cabane. Elle avait juste eu le temps de suivre la dernière scène. Elle se précipita en direction du norn, son épée prête a frapper. Phineas se retourna, et fit feu sur le bras dupirate pour que celui-ci lâche la prise sur sa masse. L'azural envoya un dernier sort qui le mit à genou et la guerrière put le frapper à pleine puissance dans son énorme torse recouvert de fourrure blanche tachetée. Le norn émit un gloussement de douleur et tomba à terre. De ces dernières forces il grogna:

- Un beau combat... un beau combat...


Ils n'eurent même pas le temps de reprendre leur souffle, car les autres membres de la bande de pirates les coursaient déjà. De toutes leur forces ils se ruèrent vers la falaise.

- Ulriel?
- C'est là! répondit-il
- Qu'est-ce qui est là? cria Sian pour se faire entendre au milieu des grondements des vagues.
- Fais nous confiance si tu veux vivre!
- Faire confiance à un azura?
- Tu peux aussi rester ici et affronter les pirates seule bookah.

Phineas détacha la corde enroulée qui pendait à sa ceinture, lança quelques regards furtifs autour de lui pour examiner la zone.

- Courez vers la falaise! brailla Phineas
- Et après? Sian n'était pas rassurée.
- Accrochez-vous à moi au moment de sauter!
- QUOI???

Phineas lui envoya un clin d’œil. Il passa d'un coup sec la lame d'une dague sur la corde, au niveau du grappin qui y était attaché, lâcha la dague, et au dernier moment il sauta dans le vide en pivotant et en lançant la corde vers un arbre se trouvant non loin du bord. D'une main il enroula la corde autour de son bras, de l'autre il attrapa Ulriel qui avait sauté à côté de lui. Il sentit Sian s'accrocher à sa taille et puis ils précipitèrent dans le vide, accompagnés des cris stridents de Sian . Le grappin se stabilisa, la corde se tendit tandis que les trois filaient tout droit vers une espèce de cavité dans la falaise. Le coup sec de l’atterrissage fit éclater la corde au bout du grappin et les compagnons tombèrent brutalement à terre.

Ils restèrent longtemps étalés tout en gémissant. Ce fut Sian qui se releva en premier.

- Je vais vous tuer, espèces de....
- Du calme bookah! s'esclaffa Ulriel. Nous ne sommes pas seuls dans cette grotte...




_________________
L'instant donné par le hasard vaut mieux que l'instant choisi.



Dernière édition par Phineas le Jeu 6 Déc - 20:10, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confreriedelebene.forumgratuit.lu
Phineas
Noir-Renard
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: [Livre premier] Des débuts tumulteux   Sam 3 Mar - 8:37

Chapitre II: Le phylactère

Ulriel avait toujours eu cette capacitée de ressentir la présence de créatures malveillantes. D'ailleurs, même si bien utile, Phineas avait appris à la détester, car elle ne faisait qu'annoncer des ennuis, de gros ennuis.

-C'est quoi cette histoire? Qui est dans cette caverne? Et puis d'ailleurs qu'est-ce que vous recherchez?

Sian essayait de s'enquérir un peu sur ce qui se passait, mais en vain.

- L'aventure! répondit Phineas.
- La connaissance! surenchérit promptement Ulriel.
- Ou plutôt la richesse, oui! Avoue petit être grincheux et avare!
- Stupide bookah, la richesse paye mes travaux, au contraire de tes missions toujours vouées à l'échec!
- Et pourtant tu es là, à côté de moi! lança fièrement Phineas.
- Grrr, ne m'énerve pas bookah-de-plus-en-plus-agaçant! Il me reste encore assez d'énergie pour flamber ta pitoyable queue de cheval!
- Garde tes mains tranquilles, je pense que tu pourras flamber des choses bien assez tôt!

Sian était sur le point d'exaspérer. Elle se ressaisit, remit en place son armure et ses armes et partit devant.

- Bon, je ne veux pas vous déranger plus que ça, moi je vais sortir d'ici, avec ou sans vous!

Et elle se mit en marche. Phineas ramassa ses affaires tombées au sol et la suivit, ainsi que Ulriel qui continua à marmonner des insultes incompréhensibles pour les autres. Sian trouva un bout de bois assez large et sec. Elle le ramassa, se tourna vers l'azura:

- Vous pouv...!

Elle fut interrompue par une petite explosion accompagné d'un éclair lumineux qui vint allumer le bout du bois.

- Ne pose même pas la question, bookah!

La lumière de la flamme magique venait à point nommé. La caverne devenait de plus en plus obscure et opprimante. Ils parcoururent de nombreux couloirs qui semblaient former un énorme dédale. Mais Ulriel semblait connaître le chemin par cœur. Il interrompait ses grognements incessants juste pour donner des courtes consignes par moments: "Par là" ou "À droite" ou encore "Encore un piège à bookah ici".

Puis finalement, leur parcours les amena à une énorme excavation dans la caverne. La lumière de la torche n'était pas suffisante pour tout éclairer, tellement l'endroit s’étendait en dessous de la terre. Elle semblait contenir quasiment une ville entière.

- On dirait une ville... C'est époustouflant! s'étonna Sian .
- Je vais nous illuminer tout ça! lança l'azura. Et avant même que Phineas puisse l'arrêter, un lumière aveuglante partit en direction du centre de la ville.
- Non! s'écria Phineas mais la lumière sembla exploser au loin et illumina la totalité de la caverne.

Même si la lumière était vacillante et n'allait pas rester longtemps, cela était suffisant pour constater l'étendue de leur découverte.

- Ce n'est pas une ville... s'ébahit Phineas, fasciné, excité et intimidé en même temps. C'est une nécropole, une immense nécropole...

Et en pointant au loin une direction, il ajouta:
- Une nécropole très peuplée...

Effectivement, ils virent comme plusieurs groupes de silhouettes se dirigeaient vers eux, certainement attiré par la source de lumière. Sian empoigna son épée.

- A quoi avons nous à faire? s'écria-t-elle.
- Étant donné le contexte et aussi la nature de notre mission, je dirais que ce sont des...
- Morts-vivants!!! C'est une armée de morts-vivants! Courez! hurla Phineas qui commença à courir dans les ruelles de la nécropole.
- Mais pourquoi courir vers le danger? soupira Sian .
- Il n'y a pas d'autre issue! cria Ulriel tout en courant derrière Phineas.

Les morts-vivants commençaient à surgir de partout, certains armés de bouclier, d'épées, d'autres de bâtons magiques. Le nombre semblait croître de façon exponentielle au fur et à mesure des secondes qui passaient...

Le trio n'avait pas d'autre solution que de courir et essayer au mieux de garder les ennemis à distance.

- Visez la tête! ordonna l'azura.

Ainsi Phineas vidait son chargeur sur les morts-vivants, en prenant soin de viser leur point faible. Sian les repoussait à coup de bouclier et les décapita un à un. Ulriel quant à lui, envoyait de violentes charges d'éclairs sur les morts-vivants. Ils tombaient en masse et le trio continua sa course folle tout en se faisant guider par Ulriel. Mais les ennemis étaient bien trop nombreux! Ils réussirent néanmoins à se frayer un chemin vers une espèce de surélévation en plein centre de la nécropole. Et bizarrement, les morts-vivants ne les suivirent pas. Ils restaient en bas, les regardaient de leurs orbites vides et grognaient, mais ils semblaient bloqués, comme si une force invisible les repoussait.

- Mais que font-il? s'enquit Phineas.
- Il semblerait que quelque chose les retient. ajouta Sian
- Ça ne présage rien bon.

Puis ne voyant plus Ulriel, ils détournèrent leurs regard vers l'endroit où il se trouvèrent. Ulriel semblait hypnotisé. Ils se trouvaient sur un genre de plateforme, plus haute que le reste des constructions de la nécropole. Et en son milieu gisait un sarcophage en granite. La plateforme était ronde, et du côté opposé auquel ils étaient arrivés s'élevait un mur, en arc, qui semblait totalement recouvert d'anciennes inscriptions.

- On y est, enfin! s'esclaffa fièrement l'azura.
- Je ne voudrais pas paraître du genre gâche-fête, mais vous ne croyez pas que si les morts-vivants ne sont pas montés, c'est pour une raison?
- Perspicace la bookah! S'ils ne montent pas, c'est que plus puissant qu'eux est dans ces lieux.
- Moi je ne vois personne, je propose de prendre ce que l'on cherche et puis prendre la poudre d'escampette! proposa Phineas le sourire aux lèvres.

Ulriel ne l'écoutait même pas, il était totalement ébloui par les inscriptions. En moins que rien il avait des cubes lumineux flottant à côté de lui, envoya tout sorte de rayons de couleurs sur les inscriptions. Il avait sortit des parchemins, des binocles et nombre d'autres outils loufoques. Phineas quant à lui, il cherchait un moyen d'ouvrir le sarcophage. Bien trop lourd à déplacer, il cherchait le point idéal pour placer son levier qu'il venait de sortir de ce son sac de voyage. Sian , n'en croyait pas ses yeux. C'est comme s'ils avaient complètement oublié la menace qui était à quelques pied d'eux. Elle garda son bouclier bien en main, ainsi que son épée, et fit le guet tout en gardant un œil sur les deux compères,

- Dépêchez vous! Je ne voudrais pas qu'ils changent d’avis!

C'est à ce moment que Phineas réussit à bouger le haut du sarcophage, légèrement.

- Aidez-moi! s'écria-t-il.

Ulriel accouru, sauta et s’agrippa de tout son poids sur le levier. Sian s’amena aussi et força avec ses compagnons. La plaque bougea lentement. Il continuèrent à faire pression et la plaque bougea, encore. Soudain il y eut comme un déclic et puis un cri retentit. C'était Phineas. Quelque chose venait de sortir du sarcophage et avait choppé son bras. C'était une main squelettique, avec de longs doigts desquels pendouillait de la chair en décomposition, qui s'agrippait au bras de l'aventurier. Sian eut subitement le réflexe de découper le bras avec son épée. Mais le bras resta agrippé à Phineas et semblait vivant, semblant vouloir lui arracher son bras à lui. Sans réfléchir à deux fois, Ulriel envoya une puissante décharge sur le bras. Celui-ci lâcha prise et tomba brisé à terre. Un autre hurlement retentit. Cette fois ce ne fut pas Phineas, mais cela provenait du sarcophage. La plaque continua à bouger toute seule.

- Bande de crétins! Ouvrir un sarcophage dans une nécropole peuplée de morts-vivants! Vous croyiez quoi?

Le temps que les deux compères avait récupérés leurs armes pour se préparer, un tourbillon glacial s'était élevé au dessus du sarcophage. Une silhouette de plus en plus imposante pris forme dans le tourbillon jusquà laisser apparaitre un mort-vivant énorme, portant une longue robe et flottant dans les airs.

- Je comprends pourquoi les autres ne montent pas!
- C'est une liche... s'écria Ulriel

Le combat s’annonçait des plus rudes, surtout que l’espace dans lequel ils se trouvaient était restreint. Phines opta pour sa rapière et une dague. Sian avait déjà levé sa garde, protégée par son bouclier et Ulriel fit voltiger deux flammes autour de ses petits bras.

La liche n’attendit pas longtemps et lança sa première attaque. Ses bras s e détachèrent pour aller frapper Phineas. Celui-ci esquiva et la main squelettique toucha terre, et au point d’impact se forma de la glace.

- Ça ne facilite pas les choses! hurla Phineas.

Sian vit se qui se passa et compris que son bouclier n’allait pas l’aider à grand chose. Au moment ou une main s’approcha d’elle, elle voulut esquiver mais la liche avait prévu le coup cette fois. Des mains squelettiques étaient sortie de terre et s’étaient agrippées à ces mollets. Par réflexe elle leva le bouclier et celui-ci se congela sur le coup et se brisa en mille morceaux. Ulriel quant à lui ne se laissa pas distraire par la situation est commença à envoyer des boules de feu sans cesse en direction de l’ennemi. Cela semblait être efficace car la liche poussa plusieurs cris féroces. Mais pourtant elle ne relâcha pas en intensité ses attaques. Pendant que Phineas et Sian essayaient de venir à bout des deux bras, la liche elle même commença à prononcer des incantations visant Ulriel. Il sentit son sang se mettre à bouillir à l’intérieur de son corps et tentant de sortir de lui. Et le sang trouva l’ouverture à travers les narines, la bouche et les oreilles de l’azura et aspirée par une force invisible, alla rejoindre la liche. L’azura tomba sur ces genoux, vidé de sa force. Avec ces dernières forces, il invoqua le pouvoir guérisseur de l’eau pour restaurer en partie son énergie vitale. Juste au moment ou il se sentait mieux, il vit les yeux de la liche envoyer un flash vers les morts-vivants d’en dessous. Quelques uns se détachèrent du groupe et attaquèrent l’azura ainsi que les deux autres compagnons. Le combat ne leur laissait aucun répit. Des mains surgissaient de partout pour les immobiliser, le sol devenait de plus en plus recouvert de plaques de glace à cause des impacts des mains, la liche envoyait ces sbires attaquer tout en invoquant des sorts de nécromancie pour les vider de leurs force vitale.

Le combat ne tournait pas à leur avantage. Ulriel continua à enchaîner les attaques mais se concentra pour se rappeler quel était le point faible d’une telle liche. L’esprit du petit azura était comme une immense bibliothèque, une quantité d’informations impressionnante y était stockée et seulement lui y avait accès. Le fait de devoir attaquer en même temps, garder l’esprit vif pour éviter les attaques et se rappeler de comment battre une liche étaient beaucoup de tâches même pour un azura de sa carrure intellectuelle. Mais il y arriva!

- Le phylactère! pensa-t-il. Mais oui bien sûr, il faut détruire le phylactère sinon rien ne pourra l’atteindre.

Il commença à scanner de son regard les alentours, ainsi que le sarcophage ouvert pour voir s’il y trouvait quoi que ce soit. Rien. Le phylactère semblait être caché autre part. Il vit comment Phineas avait de plus en plus de mal à éviter les attaques. De plus il semblait gravement blessé, mais le connaissant, il ne se serait pas rendu jusqu’à la fin. Sian semblait légèrement en meilleure posture, mais la fatigue l’atteignait aussi. Ne voyant pas de solution, il commença à désespérer, chose qui n’arrivait que rarement pour l’azura.

- Le phylactère. Il nous faut juste détruire le phylactère… s’égosilla-t-il de ses dernières forces.

Phineas qui venait de se faire plaquer contre le mur rempli d’inscriptions sortit une petite fiole contenant un liquide noir de sa sacoche qu’il avait eu le temps de soustraire du sarcophage pendant le combat.

- Ce phylactère… ? et sans même attendre une réponse il l’éclata dans sa main. Le liquide tomba à terre et s’enflamma d’une flamme bleue et au même moment, la liche s’enflamma de la même façon jusqu’à ne laisser qu’un grand tas de cendres et un crâne gisant dessus.

C’en était fini de la liche… Les autres mort-vivants semblaient s’éteindre aussi et s’écroulaient un à un dans des tas d’os et d’armes.

Les trois compagnons se laissèrent tomber à terre, épuisés et soulagés en même temps. Ce combat les avait complètement vidés de leurs forces. Pendant un moment ils restèrent sans rien dire. Puis Phineas brisa le silence et se mit simplement à rire de bon cœur.

- Enfin une mission réussite ! Cela faisait longtemps ! Hahahaha !

L’azura étonné de la réaction, se mit à rire aussi et Sian , dans un mélange de sentiments allant de la rage à la joie, se résilia à déguster cette dure victoire de la même façon que ces nouveaux compagnons.

- Sauvés par l’avidité de monsieur Drayke ! gloussa-t-elle.



_________________
L'instant donné par le hasard vaut mieux que l'instant choisi.



Dernière édition par Phineas le Mer 30 Mai - 9:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confreriedelebene.forumgratuit.lu
Phineas
Noir-Renard
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: [Livre premier] Des débuts tumulteux   Mar 29 Mai - 20:44

Chapitre III: L'éclosion de l'ébène

- Vous avez trouvé ce que vous cherchiez finalement? s'enquit Sian après un moment.

Phineas était entrain de ramasser ses affaires et de scruter les alentours pour d'éventuels trésor, quant à l'azura, il était entrain d'examiner chaque recoin du mur à inscriptions, prenant des notes et lançant des sorts qui invoquaient des runes et des images arcaniques autour de lui.

- Silence, bookah !
- Il vaut mieux ne pas le déranger lorsqu’il travaille, il peut devenir grincheux !
chuchota Phineas.
- Ah, parce que jusqu’à présent il était de bonne humeur ?
- Oh que oui…


Phineas continua à inspecter le sarcophage et il y trouva finalement, sous les restes squelettiques, une plaque en pierre servant de poussoir. Il l’activa. On entendit des mécanismes se mettre en marche. Prudente, Sian leva son bouclier, au cas où un piège allait frapper. Phineas ne semblait pas rassuré non plus. Le seul qui n’était pas inquiet était Ulriel, tellement approfondi dans ses analyses qu’il ne remarquait même plus ce qui se passait autour de lui. Et puis, au milieu de la plateforme arrondie sur laquelle ils se trouvaient, deux plaques en pierre s’écartèrent, laissant place à une excavation. Des marches menaient au fond de l’excavation, dans une obscurité totale.

Sian et Phineas décidèrent de descendre sans attendre l’azura. Ils reprirent la torche restée allumée grâce au feu magique d’Ulriel. Les marches étaient nombreuses et l’excavation devenait de plus en plus ample. Puis au fond, ils le virent enfin, gisant fièrement sur un piédestal.

- La sculpture d’ébène !
- Quoi ? Tout ce chemin, tous ces dangers pour une vulgaire sculpture en ébène ?
- Elle n’est pas vulgaire, chère Sian ! C’est de l’ébène particulier, une ébène venant d’Orr !
- Et cela change quoi ?
- Cela change que c’est une ébène plus résistante que tout autre bois, si résistante, que seuls les anciens Orriens savaient la travailler. C’est tellement rare, que notre mandataire est prêt à nous payer une fortune pour l’avoir. Et là il est si finement travaillé… Admirez ces détails, c’est impressionnant.


Effectivement, la sculpture était faite d’une main de maître. Elle représentait un galion imposant, même si la sculpture n’était pas plus grande que deux pieds. Jusqu’au moindre détail, tout y était. En regardant à travers certains hublots, on pouvait reconnaître que même l’intérieur était finement travaillé et représenté à la perfection.

- C’est vrai que c’est plutôt bien fait.
- Absolument!
s’exclama Phineas.

Il ouvrit son sac de voyage, et au moment où il allait prendre le galion, un cri l'interrompit.

- ARRÊTE-TOI !

C’était la voix aiguë d’Ulriel. Il venait de faire toutes les marches en courant et était à bout de souffle. Même pour un azura, il semblait pâle.

- Qu’y a-t-il ? Un autre piège ?
- Non… Je vous expliquerai… Je viens de découvrir quelque chose d’inimaginable. Cette sculpture n’est pas ce que nous pensions. Ce n’est pas qu'une simple sculpture.
- Que veux-tu dire ?
s’empressa de répondre Sian .
- Je vous expliquerai une fois dehors, une fois reposés. Pour la première fois de ma vie, j’ai l’impression que ma tête va exploser d’informations et d’excitation pour les partager avec toi Phin!… enfin... avec vous deux…

Il dut grogner à la pensée de devoir partager cela avec Sian .

- Mais surtout, c’est notre clé de sortie !
- C'est-à-dire ?
- Eh bien, selon les inscriptions, c’est une sorte de levier magique, une ancienne technologie orrienne qui ressemble étrangement au fonctionnement de nos portails azura. En beaucoup plus primitif bien sûr, nul civilation n'est parvenue à égaler notre puissance, cependant cela reste impressionnant, étonnant même pour une race inférieure. Pour faire simple, celui qui s’empare de l’artefact sera téléporté à l’extérieur.
- Seulement celui qui s’en empare ?
s’inquiéta Sian .
- Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans les mots que je viens de prononcer bookah ? C’était pourtant clair et adapté au niveau cognitif dont tu disposes. Oui ! Seulement celui qui s’en empare.

Et après un petit moment de réflexion, Ulriel ajouta :

- La solution est évidente. Je suis le plus brillant d'entre nous. Je suis le seul qui peut trouver comment vous sortir d’ici, mais je n’en ai pas les moyens ici bas. Je vais sortir et aller chercher mon matériel. Je pourrais ainsi venir vous rechercher dès que je peux.
- C'est cela oui. Je vais surement faire confiance à un petit être grincheux tel que vous, nain !
répliqua Sian sur un ton sec.
- JE NE SUIS PAS UN N… Il fut interrompu par Phineas.
- Un instant les amis, ne nous fâchons pas. Et si simplement nous nous en emparons tous en même temps ?

La solution de l’humain arrêta net l’azura. C’était évident ! Pourquoi n’y avait il pas pensé ? Il commença à marmonner quelques jurons dans sa barbe et puis, dans une dernière tentative orgueilleuse :

- On risque de ne pas être synchronisés et d’en laisser un derrière nous !
- Eh bien, chacun prend sa propre responsabilité !
- Je compte jusqu’à trois !
s’exclama Sian , lasse de cet endroit, lasse d’entendre les deux compagnons.
- Attends ! s’écria Ulriel dont la taille ne l’avantageait pas.

Mais Sian comptait déjà. Phineas souleva l’azura par le col et le rapprocha de la sculpture tout en tendant son bras et en se tenant prêt à s’en emparer.

- Trois !

Une lumière violette aveuglante sortit du galion et rempli toute la salle. Puis plus rien.

Ils reprirent leurs esprits quelques instants plus tard. Ils se trouvaient au pied d'une colline, au milieu de quelques ruines recouvertes par des plantes. C'était l'aube est la rosée matinale emplissait l'air d'une rafraichissante humidité. L'azura était déjà debout, en admiration devant la sculpture encore dans la main de Phineas. Celui-ci sourit, et mit la sculpture au fin fond de son sac de voyage.

- Je propose de retourner à l'auberge. Je reconnait cet endroit, nous ne sommes pas très loin du village. Reposons-nous, reprenons nos forces et puis nous écouterons ce que notre cher ami Ulriel a à nous dire.

Tous acquiescèrent et firent ainsi. Le repos n'était pas de refus pour aucun d'entre eux. Mais une fois dans leurs chambres respectives, aucun des trois réussi à trouver le sommeil. Ils repensaient tous à l'aventure qu'ils venaient de vivre et se rendirent compte aussi de l’efficacité de leur petit groupe, même s'ils étaient tous si différents l'un de l'autre. Phineas n'aimait pas s'attacher à d'autres personnes, mais il devait reconnaître que cela pouvait aussi être une force. L'azura, considérait qu'il ne pouvait malheureusement pas être la tête pensante du groupe, son bras armé et sa main d’œuvre en même temps. Et Sian du reconnaître, que seule sa force physique et son esprit combattif n'étaient pas suffisants pour poursuivre son objectif...

Finalement, le soir venu, tous trois se retrouvèrent en bas, autour d'une table. Les villageois leur avaient gracieusement offert un repas succulent, plein de mets et spécialités du coin, en signe de gratitude pour les avoir débarrassés de la bande de pirates. Car il se trouvait que le Norn qu'ils avaient abattu, était ni plus ni moins le Capitaine de la bande. Sans leur chef et affaiblis, ils étaient déjà entrain de lever l'ancre. Ils profitèrent donc de la générosité du village et passèrent une agréable soirée à boire, conter des aventures et se divertir. Lorsque le calme fut enfin revenu, les trois se retrouvèrent dans la chambre de Phineas.

Ulriel semblait anxieux et surexcité. Sans tarder il prit la parole:

- La sculpture. Elle est tellement plus que ce que nous pensions...
- Que veus-tu dire?/[i] s'enquit Phineas.
[i]- Sa valeur dépasse de loin ce qu'on nous a offert pour la récupérer...
- Tiens? Intéressant...
souri Phineas.
- Laisse-moi terminer, bookah! J'ai pu examiner une partie des inscriptions, je n'ai pas eu le temps de tout déchiffrer, mais j'ai pu faire une sauvegarde runique grâce à mon laboratoire de voyage. Ainsi je pourrais continuer à les déchiffrer dans un environnement plus adapté. Mais l'essentiel des inscriptions était clair. La sculpture est en fait une clé. Un clé pour un trésor dont vous n'imaginez même pas de loin l'ampleur.
- Un trésor? De mieux en mieux!
se réjouissait Phineas.
- Oui! J'imagine que vous connaissez l'histoire d'Orr? Ce pays mythique, englouti par l'océan lorsqu'un puissant Vizir utilisa un sceptre aux pouvoirs terrifiants. Eh bien, apparemment, selon ses inscriptions, un cercle de sages avait prévu ce qui allait se passer. Ils ont donc bâtit une construction magique et gigantesque contenant toute leur richesses et toutes leur connaissances. Cela inclut leur connaissances du mondes, leur relations avec les Dieux humains avant leur silence, toutes leurs technologies, leur connaissance de la magie et de l'alchimie éternelle. Absolument tout y est. Ainsi qu'une richesse matérielle sans pareille. Je ne dois pas vous rappeler que selon les légendes, ce peuple était tellement riche que l'or recouvrait même leur constructions. Nul ne sait où est le trésor, le seul indice que nous avons pour l'instant est cette clé. Mais peut-être qu'en continuant à analyser les inscriptions, je pourrais recouvrir d'autres indices...

Phineas et Sian semblaient avoir perdu la parole.
Tout les trois réfléchissaient à ce que ce trésor pouvait représenter pour eux. Et chacun en vint à le même conclusion: Ce trésor était le moyen par lequel l'accomplissement de l'objectif de leur vie pouvait être atteint. Phineas y voyait la richesse qu'il pouvait obtenir pour son objectif, Sian y voyait le pouvoir découlant de la connaissance et de la richesse afin d'accomplir son "projet" et Ulriel allait pouvoir comprendre le sens de la configuration des évènements de l'alchimie éternelle et trouver la connaissance pour construire sont arme ultime, le Dragolem!

L'azura repris la parole après quelques instants.

- Le seul inconvénient, c'est que pour l'instant je n'ai trouvé aucun indice concernant son emplacement. Étant donné la construction, je pencherai plutôt vers un endroit sous-marin, car la traduction du mot dans la langue orrienne, peut pouvoir signifier une arche ou un galion. En tout cas la construction est en ébène tout comme cette clé. Et de plus elle est défendue par une armée de 300. Une armée de 300 Liches.

Après un long moment de silence, Phineas prit la parole. Il avait un plan.
- Eh bien mes compagnons. Je ne sais pas vous, mais moi ce trésor je le veux! Seulement je ne pense pas y arriver seul. Mais, j'ai constaté une chose lors de notre mission ensemble. Notre union nous a rendus plus puissants. Chacun avait des capacités qui en interaction avec celles des autres, nous ont permis de surmonter tout les obstacles qui se sont présentés à nous. Nous avons tous nos talents, mais nous ne pouvons nous passer de ceux des autres.

- Je suis bien d'accord avec vous, Sieur Drayke, mais nous ne sommes que trois. Moi aussi, ce trésor m'intéresse personnellement, mais je nous vois mal explorer toute la Tyrie et tout les fonds marins du globe à la recherche de ce trésor à trois. répliqua Sian .

- Je sais Phin', je sais ce que tu penses! Une armée! Tu veux que je nous construises une armée de golems! Tu as bien raison bookah-plutôt-malin.

- Une armée de golems? Avec quels moyens? Non, mon ami Ulriel. Des golems ne nous serons pas suffisants. Il nous faut bien plus! Il nous faut nous enrichir pour avoir un certain pouvoir financier. Il nous faut des associés pour explorer le monde.

- Une force armée! s'exclama Sian . Il nous faut une force armée aussi. Afin de protéger notre richesse et nos associés.

- Et comment allez-vous guider une bande de têtes brûlées de ce genre? Comment allez-vous étudier les informations que vous trouverez? Expliquez-moi ça! s'écria le petit azura.

Phineas et Sian le regardèrent et sourirent quasiment en même temps.

- Moi?... Ah... C'est vrai... Oui, je vous comprends, qui d'autre que moi aurait les facultés pour vous guider? l'azura semblait apprécier l'idée.

Il continuèrent à discuter toute la nuit. Chacun apporta son grain de sel ou de poivre à l’idée. L'idée naquit, l'idée grandit, l'idée évolua jusqu'au petit matin. Ulriel dormait sur la table, autour de plein de feuilles, Phineas dormait assis sur une chaise, la tête penchée en arrière, et Sian dormait à moitié penché contre le mur, à moitié par terre.

Ainsi était née la Confrérie de l'ébène.

Les trois s'empressèrent de se remettre en route. Ils avaient un plan maintenant. Chacun avait un rôle. Ils s'étaient donné rendez-vous, trois jours plus tard, aux portes de l'Arche du Lion. En attendant, chacun avait sa mission. Il leur fallait enregistrer leur guilde, il fallait trouver des finances de départ, il fallait trouver du matériel et éventuellement un endroit ou pouvoir se poser. Mais, à côté de cela, ils étaient tous d'accord d'une chose. Il leur fallait des associés. Plus que des associés, il leurs fallait des confrères. Une équipe. Une famille. Car seulement ensemble et unis, ils auraient pu accomplir leur objectif qui allait être le travail d'une vie pour chacun d'entre eux:

Retrouver le légendaire trésor d'Orr!




Fin de l'introduction.

Début des aventures de la Confrérie...

_________________
L'instant donné par le hasard vaut mieux que l'instant choisi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confreriedelebene.forumgratuit.lu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Livre premier] Des débuts tumulteux   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Livre premier] Des débuts tumulteux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie de l'ébène :: La Grande Cours :: Les archives :: Livre de l'archiviste-
Sauter vers: